" />" />

Shadow Fr

Site Clock

Google+ Web Search

andrewgolder.com


 

The Rake's Progress - Stravinsky

 

 

Nick Shadow

 

audio extrait : Nick Shadow 'Come Master'

Act II 'The Rake's Progress' Stravinsky

 

 

« Satan chante très bien...Andrew Golder dans le rôle de Satan séduit avec les nouveaux moyens médiatiques, traque Tom de haut en bas jusqu’à une fin complètement insensée. En plus de jouer ce rôle stressant il chante de manière fantastique et  ceci est un atout supplémentaire. »

Ute Mayr, 'Der Standard' Vienna

« Troisième de la bande, Andrew Golder en Nick Shadow, tant par la voix que par le jeu scénique, fut aussi souverain qu’impressionnant, si savamment méchant et mesquin, qu’on pouvait voir le diable derrière chacun de ses gestes ! Grâce à ses possibilités vocales naturelles, il put couronner sa performance par un aria final fulminant d’intensité. » 

Thomas Barthol, Die Neue Merker, Vienna

« Mielleux,  faux, souple comme une anguille, un séducteur corrompu de l’actuelle société de consommation, voilà ce qu’est le Nick Shadow incarné par Andrew Golder. Grâce à sa présence sur scène, son timbre monumental de baryton est le diable, toujours et partout. » 

Dr. Tonkli, Neue Kärntner Tageszeitung

« Andrew Golder,  joue un Nick Shadow séducteur, se mouvant continuellement entre Méphisto et Leporello. Il conduit sa victime dans la richesse pour l’emmener enfin dans la folie et la misère,  impressionnant par la puissance et l’expression de sa voix de baryton. » 

Kleine Zeitung

« Andrew Golder, dans le rôle de Nick Shadow donna une interprétation qui domina toute la représentation grâce à la puissance de sa voix. »

Coburger Zeitung

« ...son 'ombre' inquiétante, continuellement présente du rôle de Nick Shadow…….remarquablement incarné par Andrew Golder et sa voix de  baryton à la sonorité riche et puissante. »

Coburger Tageblatt

                       
« De même que le journal `Kärntner Krone´  fit de nombreux éloges de la première de l’opéra « The Rake´s Progress » de Stravinsky,  je me rendis au Volksoper de Vienne afin de comparer celle-ci à la version viennoise, elle-même très remarquée. On se trouvait au bord de l’annulation pour cause de maladie. Andrew Golder sauva la représentation à la dernière minute. Il remplaça au pied levé Wicus Slabbert, souffrant. »

Kronen Zeitung

 

« Il apporte la joie , ce Nick Shadow  (Andrew Golder, excellent par sa voix, autant que dans son personnage de plus en plus démoniaque).. » 

 

Frieda Stank, Neue Kronen Zeitung

 

  

VIDEO